Stéphane Weiss

Stade Toulousain

Le rugby en rouge et noir

Le rugby en rouge et noir

Plus qu’un club, le Stade Toulousain est un monument. Vainqueur à dix-neuf reprises du championnat de France de rugby à XV, quadruple champion d’Europe, ses performances n’ont à ce jour jamais été égalées.
Au stade Ernest-Wallon, ce sont près de 20 000 spectateurs qui se précipitent pour célébrer chacun de ses matchs. Dépassant le cadre de la Ville Rose, l’aura du Stade Toulousain, si souvent invaincu qu’il fut surnommé la Vierge Rouge, est aujourd’hui internationale.

Nombreux sont les rugbymen qui rêvent de s’afficher en rouge et noir.
Grâce à ses nombreuses infrastructures, le Stade Toulousain modèle les champions de demain par le biais de son fameux Centre de Formation. Thomas Castaignède, Frédéric Michalak, Xavier Garbajosa, Clément Poitrenaud, Cédric Heymans, Vincent Clerc et bien d’autres joueurs prestigieux portent ou ont porté ses couleurs.

Pour ce voyage au cœur de l’excellence rugbystique, Stéphane Weiss a rencontré ceux qui ont hissé le Stade Toulousain au sommet. Matches d’anthologie, troisièmes mi-temps euphoriques, amitiés surprenantes ont jalonné leurs parcours.
Une plongée étonnante, entre anecdotes et moments de gloire, en Ovalie.

Pour acheter cet ouvrage :
    THELIA-REF
    THELIA-TITRE
    THELIA-PROMO[THELIA-PRIX2 € au lieu de THELIA-PRIX €][THELIA-PRIX €]
    Ajouter au panier

Album patrimoine

Stéphane Weiss est journaliste.
Au cours de sa carrière, il a exercé son métier dans différents médias : sur Euronews, Voyage et TV5, à Metro, Libération, L’Auto Journal, Nos Tendres Années et Changer Tout. Il a aussi collaboré à la revue Le Monde du Rugby (en 1998).
Très vite, Stéphane Weiss s’est passionné pour le rugby dont il apprécie les valeurs. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’Ovalie.

Mon compte => Se connecter|Mot de passe perdu ou oublié |Mon compte|Se déconnecter |Votre panier contient THELIA-PANIER_NBART article(s). |Votre panier est vide
© Editions Empreinte - Réalisation Parcours - Graphisme Christine Baille