Gérard Kihn

Algérie

Le sang des autres

Gérard Kihn a vingt ans en 1958.
Il s’est engagé chez les « paras »
pour défendre les pieds-noirs victimes
du terrorisme barbare des « fellaghas ».
Dans ce corps d’élite de l’armée française
il va pouvoir se couvrir de gloire
en rétablissant la paix et la liberté.

Les mois passent.
Violence des combats, découverte de la torture...
et la peur, la soif, la colère, la révolte.
Les lignes se brouillent.

Faut-il combattre les maquisards de l’ALN,
alors que la France glorifie sa propre résistance anti-nazie ?
Faut-il défendre les extrémistes de l’OAS,
alors que la France condamne le racisme et les inégalités ?
Faut-il obéir à des officiers carriéristes
et des hommes politiques dépassés ?

Gérard Kihn va rester en Algérie jusqu’en 1963
pour aider à construire le nouveau pays
secoué par la violence de l’épuration
et l’enthousiasme de l’indépendance.

Parution 1er trimestre 2011

Pour acheter cet ouvrage :
    THELIA-REF
    THELIA-TITRE
    THELIA-PROMO[THELIA-PRIX2 € au lieu de THELIA-PRIX €][THELIA-PRIX €]
    Ajouter au panier

Témoignage

Echos de l’Hers,
article d’Avril 2011
[http://echodelhers.fr/2011/04/02/ algerie-le-sang-des-autres-video/]

Mon compte => Se connecter|Mot de passe perdu ou oublié |Mon compte|Se déconnecter |Votre panier contient THELIA-PANIER_NBART article(s). |Votre panier est vide
© Editions Empreinte - Réalisation Parcours - Graphisme Christine Baille